Bienvenue 
 

  
Marie VAILLANT

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum des amis de mary lester Index du Forum -> LES POLARS EN GÉNÉRAL -> Littérature policière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jakez


Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2013
Messages: 89
Localisation: Val de Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 11:35 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à tous,

Je viens de découvrir et de dévorer le second roman policier d'une nouvelle auteur " Marie Vaillant " .
Cette romancière écrit des textes avec maintes détails et une grosse point d'humour. Pour l'instant ses deux premiers polards
ce joue en pays bigouden. Il faut dire qu'elle est originaire de Quimper et se présente ( à mon goût) comme une concurrente de qualité pour Jean.



Parti pêcher le homard en baie d’Audierne, André Kerbelec est retrouvé mort, le lendemain matin. Un accident ? Puis Fanch découvre, sur le chemin de randonnée surplombant Pors Poulhan, le corps d’Antonio, un beau jeune homme qui sait tirer profit de son charme. Le même jour, Jeanine, l’épouse d’André Kerbelec, gît, empoisonnée, à son domicile. Cette fois, plus de doute… L’officier de police judiciaire Aubain doit élucider au plus vite cette série de meurtres qui inquiète la région de Plozévet .


Amicalement,
Jakez
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 12:41 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

On va se laisser tenter, malgré le titre neuneu (ils sont mourants? ou ils sont morts? il faudrait savoir!) et la jaquette nulle... Ne nous laissons pas décourager par les apparences... Dommage qu'il n'existe pas en ebook ou en Kindle, notre bibliothèque déborde tellement qu'il va bientôt falloir construire une extension à la maison... Rire

Comment s'appelait le premier bouquin?

La distribution a l'air d'être assez locale, Amazon ne connaît pas sauf via une certaine "librairie Coiffard" de Nantes... Dubitatif

Petite anecdote: je m'aperçois que ce livre est édité par Alain Bargain, or il s'agissait là, si j'en crois la couverture de la première édition des Bruines de Lanester, de l'éditeur de Jean Failler au début des années 90, avant que celui-ci ne crée sa propre maison... Jakez, tu parlais de "concurrent"? J'ai l'impression que le mot est bien choisi! Confus

P.S.: Marie Vaillant est par ailleurs le patronyme d'une célèbre infanticide bretonne des années 1860, découverte car elle n'avait pu se résoudre à se débarrasser sur cadavre de son enfant qu'elle avait caché dans une malle au grenier. Or, forcément, avec l'odeur... je ne vous fais pas de dessin... Choqué
Revenir en haut
GeorgesS
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2011
Messages: 396
Localisation: St Laurent du Var (06700)
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 14:32 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Merci pour l'info, Jakez. Je vais sans doute me laisser tenter moi aussi. Que l'éditeur soit ce qu'il est, cela n'enlève rien au talent de l'auteur, s'il en a ! (pas vrai Jean ?)
Quant aux corps mourants, bien qu'étant nul en termes de marine, il me semble qu'un corps mort a une signification pour ceux qui pratiquent ? Serait-ce un "jeu de mot" ?
Amicalement,
Georges
Revenir en haut
Jakez


Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2013
Messages: 89
Localisation: Val de Marne
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 15:16 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Bonjour, Confus

Oui, il s'agit d'un jeu de mot sans doute en rapport avec l'oiseau marin (cormorans et corps mourants).Le premier livre a pour titre "chantage bigouden".

Cordialement,
Jakez
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 12:28 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Je suis un peu étonné que Dominique n'ait pas senti le jeu de mots... Mr. Green
Ceci dit, il y a chez Bargain, beaucoup de soupe (de poisson, bien sûr) et quelques perles. Heureusement !
L'auteure phare de cette collection est d'ailleurs publiée désormais au Palémon, si je ne m'abuse. Dommage, j'ai oublié son nom...
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 12:31 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Ah, j'ai vérifié : Il s'agit de Françoise Le Mer ! J'aime beaucoup !
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 13:26 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

alain grandil a écrit:
Je suis un peu étonné que Dominique n'ait pas senti le jeu de mots...


Ah non! Moi,je ne suis pas du tout (et c'est une litote) "almanach Vermot", alors corps mourants = cormorans, je n'avais aucune chance de trouver !
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 14:25 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

D'accord, Dominique, chacun son truc. Mais tu as sans doute admis tout de même qu'avant d'êtres morts, ces corps aient pu s'être avérés mourants ?
Ceci dit, Bargain, c'est du local, effectivement. Tu peux les trouver partout en Bretagne, dans n'importe quel supermarché. Comme tu le soulignes, les couvertures sont généralement peu accrocheuses, mais font très couleur locale. Et puis, c'est du papier pelliculé qui brille bien !
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 15:56 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

alain grandil a écrit:
D'accord, Dominique, chacun son truc. Mais tu as sans doute admis tout de même qu'avant d'êtres morts, ces corps aient pu s'être avérés mourants ?


Certes, mais si tu vas par là, alors avant d'être mourants, ils étaient vivants, et pour autant personne n'imagine que le bouquin aurait pu s'appeler "corps vivants"... Dubitatif

Si elle avait intitulé son livre "Corps morts", le double sens aurait eu en effet de l'esprit. Si elle a choisi "Corps mourants" parce que ça ressemble à "Cormorans", c'est juste un calembour un peu douteux (on est loin de l'hilarante fulgurance d'un "la mer est démontée" de Devos...). Mais bon, on lira le bouquin quand même! souriant
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 18:30 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Oui, on ne va pas chipoter trop longtemps avec ça, d'autant qu'avant d'être vivants, ces corps n'étaient même pas encore nés. Tu imagines "Les corps pannés" ? Pour le titre, on aurait pu imaginer aussi "La nuit des corps vivants"... Mais bon, corps mourants me semble un calembour plutôt pas mal, compte tenu de l'implantation géographique de l'histoire, que je n'ai pas lue, d'ailleurs. Que je ne lirais peut-être jamais... Enfin, si Jakez a trouvé bien et que tu me le confirmes, je me laisserai peut-être tenter. Bonne soirée, Dominique, infatigable lecteur !  Heureux
Revenir en haut
dany


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2014
Messages: 41
Localisation: férel
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 21:40 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Je vais donc suivre cela de près, moi aussi... histoire de savoir ce que vous en pensez ! En attendant, je surveillerai les cormorans zieutant les encornets sous les corps morts de la jetée, Bon, je m'égare... mais c'est votre faute à vous tous, aussi !!!
Bonne soirée !
_________________
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le cœur...
(Antoine de Saint Exupery)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 20:51 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Je n'ai lu pour le moment qu'une centaine de pages, mais... mazette, quel beau brin de plume ! Jusqu'ici, je suis conquis... Attendons de voir comment elle conduit la suite de son intrigue...
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 18:19 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

J'ai fini et je confirme: une plume superbe, une richesse, une profondeur dans les descriptions, les personnages (nombreux!), les petites manies, un humour jubilatoire et parfois un peu narquois, un style précis et serré, à ne pas lire en diagonale sinon on perd le fil... Bref, un véritable talent, tout à fait remarquable.

Deux regrets selon moi: d'abord, l'absence de véritable personnage principal, celui qui, on le sent, pourrait en faire fonction, Fanch Le Berre, a finalement bien peu de "temps de présence à l'écran", et entre les deux OPJ, qui sont beaucoup là mais qu'on nous dépeint trop peu pour qu'ils prennent vraiment corps, et la superbe galerie des personnages secondaires, eux richement dépeints mais qui n'ont, par la force des choses (on n'est pas dans le format de Guerre et paix!), qu'un rôle en retrait, cela manque un peu de cette unité qu'un personnage vraiment central pourrait procurer en ramenant régulièrement l'attention sur lui. Fanch est trop en retrait pour cela, et c'est dommage.

Un autre regret, c'est la relative faiblesse de l'intrigue et du dénouement: ça part bien, vite et fort, mais rapidement on s'installe dans une sorte de routine, on comprend les enjeux, le "pourquoi" qui est derrière l'intrigue, et donc on a rapidement l’œil sur les suspects possibles, d'autant qu'on nous les présente d'une manière qui ne nous permet pas de les ignorer. Alors, on attend des rebondissements, ceux que l'on croyait coupables ne le sont pas, c'en sont d'autres auxquels on n'avait pas pensé, mais auxquels pourtant on aurait dû penser pour telle et telle raison... bref, les ressorts classique du whodunit... mais ici, rien de tout cela, et c'est un peu dommage. Le livre s'achemine tranquillement vers le dénouement qu'on attendait, à vrai dire sans surprise, même si cette prose est toujours aussi agréable à lire.

Je frémis de plaisir en pensant à ce que pourrait donner la plume de Marie Vaillant aux prises avec une intrigue solide, ingénieuse, ébouriffante (pensez: Usual suspects)... On tiendrait le polar de l'année!

Etoile d'or Etoile d'or Etoile d'or Etoile d'or Etoile blanche
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 23:10 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Il semblerait que Dominique soit à la recherche d'une lecture idéalement parfaite et que malheureusement pour lui, il ne trouvera jamais. Chacun sa quête... Certains en ont choisi une, fort compliquée. Dommage, finalement.
@ Dominique :
Il semblerait que tu sois à la recherche d'une lecture idéalement parfaite et que malheureusement pour toi, tu ne trouveras jamais. Chacun sa quête... Tu en a choisi une, fort compliquée. Dommage...

Je suis un peu étourdi par tant de verbiage autour de Mary Lester, ses critiques, ses lectures concurrentes etc. Au final, je me demande où tu veux en venir, Dominique ? Car je ne doute pas que tes nombreuses et récentes interventions sur ce forum ont un but bien précis... Si tu peux nous éclairer, ce serait sympa ! A ta décharge, il est indéniable que tu mets de l'animation sur ce forum, mais je ne suis pas convaincu de son bien fondé.

Merci de nous apporter tes lumières.
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 07:55 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Bonjour Alain, et merci pour ton message, que je lis avec beaucoup d'étonnement, voire de perplexité.

"Un but bien précis"? Mais non, aucun "but bien précis", à part dire ce que j'ai pensé de telle ou telle chose, comme vous tous le faites ici, non?

"Verbiage"? Mais comment cela? Sommes-nous sur ce forum contraints à ne nous exprimer que par phrases de cinq mots au maximum, assorties de force smileys, parce que lke texte, ça fatigue le neurone et qu'il faut absolument mettre beaucoup d'images pour illustrer les mots? Toute expression un peu plus subtile, un peu plus développée, un peu plus nuancée, est-elle reprochable? Quand on donne son avis sur un bouquin, qu'il soit écrit par Jean ou quelqu'un d'autre, faut-il se cantonner à "ouais, super, j'ai adoré!!!!! très-bon bravo fanfare ", sous peine d'être suspecté de nourrir des desseins cachés?

Il me semblait pourtant que ce forum, à dominante littéraire puisque le thème en est le personnage récurrent de nombreux romans, comptait un certain nombre de membres capables de comprendre et d'apprécier des interventions, non seulement objectives et honnêtes, mais encore où l'on met du sien, où l'on "partage" vraiment (quel mot galvaudé de nos jours!) quelque chose, où l'on dit vraiment ce que l'on a pensé...

Voilà pour les "lumières" que tu demandais, même si cette demande me paraît toujours aussi étrange. Je l'ai satisfaite du mieux que j'ai pu.

Ensuite, il semble que tu me reproches d'avoir sur les livres que je lis des avis partagés: là encore, c'est bien étrange! Cela n'est-il pas en effet ce qui arrive le plus souvent? Cela t'arrive-t-il souvent, à toi, d'adorer absolument une œuvre (livre, film, spectacle, opéra, que sais-je?), en trouvant que tout a été parfait, sans rien avoir à reprocher? Cela t'arrive-t-il souvent d'aller au restaurant et de trouver tout absolument délicieux de l'entrée au pousse-café, ou au contraire de tout détester sans nuance, y compris le décor, l'accueil et la serveuse?

Eh bien, à moi, cela n'arrive que bien rarement: de la même manière que je peux trouver la qualité d'un dessert un peu en deçà de celle des plats qui ont précédé, il m'arrive aussi, le plus souvent, d'avoir sur les livres des avis partagés. Étranges hommes que nous serions (ou bien bêtas) si nous n'étions que tout d'une pièce, toujours tranchés, toujours noirs et blancs alors qu'il existe une infinité de gris...

Pour conclure, je t'invite à méditer cette phrase d'Antoine de La Motte: "L'ennui naquit un jour de l'uniformité".
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 10:44 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

En fait, je me suis permis cette question parce que je trouve que tu es un peu trop tranché dans tes nuances. J'ai le sentiment que tes critiques littéraires sont chacune un cas d'école et je ne suis pas, semble-t-il, le seul à l'avoir remarqué.
 
Tu commences par encenser, puis tu démolis. Tu nous donne envie de lire puis tu nous conseille de façon implicite de laisser le bouquin de côté. C'est assez surprenant d'ailleurs, au point que je me suis permis ce post d'hier.

Nous avons eu sur ce forum bien des "personnalités" qui y jouaient un rôle ambivalent auquel nous n'avons pas vraiment adhéré. Peut-être suis-je comme certains autres sur ce forum, victime d'un traumatisme post Riego. Lequel avait tendance à nous étaler sa science du discours et nous démontrer chaque jour un peu plus l'immensité de son égo.

D’où ma question forcément naïve : "Où veux-tu en venir au juste, Dominique ?". Si tu n'as aucun but bien précis et que tu n'exprimes ici que ta pensée de façon objective et honnête dans un but de partage, je serai le premier à reconnaître que je me serais trompé à ton sujet. Sans doute suis-je le jouet de ma sensibilité exacerbée...

Merci pour ton sujet de méditation auquel bien entendu, je n'ai jamais pensé...
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 12:02 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

alain grandil a écrit:

En fait, je me suis permis cette question parce que je trouve que tu es un peu trop tranché dans tes nuances. J'ai le sentiment que tes critiques littéraires sont chacune un cas d'école et je ne suis pas, semble-t-il, le seul à l'avoir remarqué.
 
Tu commences par encenser, puis tu démolis. Tu nous donne envie de lire puis tu nous conseille de façon implicite de laisser le bouquin de côté. C'est assez surprenant d'ailleurs, au point que je me suis permis ce post d'hier.


Eh bien... je ne sais pas si mes jugements sont, comme tu le dis, "tranchés", mais tes commentaires le sont sans aucun doute: "j'encense", puis je "démolis"? Je ne pense pas avoir, ni encensé, ni démoli, et je me suis au contraire efforcé de rester toujours mesuré dans mes appréciations, sans pour autant employer cette admirable langue de bois que pratiquent si bien nos hommes et femmes politiques.

Voilà pour la forme. Sur le fond, j'en viens à me demander s'il vous est jamais arrivé de lire des critiques, qu'elles soient littéraires, cinématographiques ou gastronomiques: avez-vous vu souvent des avis systématiquement positifs sur tous les aspects, ou au contraire négatifs dans tous les domaines? Bien sûr, cela peut arriver, en présence d'une oeuvre ou d'une prestation extraordinairement enthousiasmante, ou qu'au contraire on a détesté de bout en bout, mais avoue que ces situations terriblement tranchées sont assez rares... La plupart du temps, on a aimé certaines choses, on en a moins aimé d'autres... N'est-il pas alors honnête de le dire? Encore une fois, je suis vraiment surpris de devoir avoir cette discussion, alors que tout cela devrait évidemment aller de soi...


alain grandil a écrit:


Nous avons eu sur ce forum bien des "personnalités" qui y jouaient un rôle ambivalent auquel nous n'avons pas vraiment adhéré. Peut-être suis-je comme certains autres sur ce forum, victime d'un traumatisme post Riego. Lequel avait tendance à nous étaler sa science du discours et nous démontrer chaque jour un peu plus l'immensité de son égo.


Je ne connais pas cette personne, mais si elle ou d'autres vous ont traumatisé dans le passé, est-il légitime de m'en faire a priori supporter le fardeau? Est-il juste de m'imposer une sorte de présomption de culpabilité, simplement parce que j'ai la malchance d'arriver chronologiquement après ces personnes?


alain grandil a écrit:


Si tu n'as aucun but bien précis et que tu n'exprimes ici que ta pensée de façon objective et honnête dans un but de partage

Je te confirme que c'est effectivement le cas, comme tu t'en rendras compte —encore que je me demande combien de temps cela pourra prendre, car vous paraissez diablement soupçonneux, par ici! J'imaginais que ça aurait été, à la limite, moi qui aurais pu me plaindre d'un certain harcèlement (auquel j'ai plutôt choisi de ne pas prêter l'attention qu'il ne mérite pas), mais je m'aperçois que c'est moi qui suis en position de quasi-coupable convaincu des plus sombres machinations... mais à l'encontre de qui, mon dieu? On se le demande. Je serai ravi, à cet égard, que tu m'en dises plus sur ce à quoi tu crois que je voudrais en venir, parce que personnellement c'est clair comme du jus de chique!

Choqué
Revenir en haut
alain grandil


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 525
Localisation: entre Metz et Luxembourg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 13:46 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

Dominique, je maintiens que tes commentaires sont tranchés tout en étant nuancés par le biais d'un bel emballage de jolies phrases. Quant aux miens, ils ne résultent que d'une impression personnelle que j'assume mais dont je suis prêt à reconnaître le non fondement le cas échéant, et ce à tout moment.

Pour le reste, je te rassure, je ne te soupçonne ni ne t'accuse de quoi que ce soit. Je te fais juste part de mon sentiment après lecture de tes différentes critiques littéraires que j'estime déstabilisantes et exagérément pinailleuses.

Je pense néanmoins que ta démarche peut être à terme, de vouloir déconsidérer le travail des auteurs, surtout lorsque tu leur conseille de respecter certaines règles de vraisemblance dont ils ne veulent surtout pas s'encombrer. Il va de soi que j'espère me tromper !
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 15:29 (2014)    Sujet du message: Marie VAILLANT Répondre en citant

alain grandil a écrit:

[...]tes différentes critiques littéraires que j'estime déstabilisantes et exagérément pinailleuses.



Pour "pinailleuses", c'est ton droit de le penser, comme c'est mon droit de penser qu'il est indigne de voir d'énormes fautes d'orthographe à répétition (ou d’erreurs dans les noms des personnages) dans un bouquin publié et vendu dans le commerce. À chacun son niveau d'exigence...

En revanche, que mes critiques soient "déstabilisantes" est difficile à imaginer... Après tout, je ne suis pas le critique littéraire du Point ou de L'Express, je ne suis lu (ici) que par (au mieux) quelques personnes déjà fans, ou quelques dizaines, donc l'impact de ce que je peux penser est nécessairement très limité en termes d'audience... d'autant que, vous l'aurez remarqué, je précise que les défauts que je peux relever ne m'empêchent pas de continuer à lire les bouquins! souriant


alain grandil a écrit:


Je pense néanmoins que ta démarche peut être à terme, de vouloir déconsidérer le travail des auteurs


Je ne veux déconsidérer personne, je me borne à exprimer mon point de vue. Jean Failler, d'après le bref échange que j'ai eu avec lui, me semble avoir largement assez d'expérience (j'ai failli écrire "avoir la couenne assez dure" Heureux ) pour encaisser ce terrible choc psychologique Très heureux , c'est le lot de tous les auteurs de s'exposer à la critique, et là encore, la mienne est modérée, argumentée, faite pour faire progresser, et certainement pas malveillante.

Maintenant, évidemment, si ce forum, loin d'être un lieu d'échange d'idées, est une société d'admiration inconditionnelle des auteurs d'où toute pensée individuelle et autonome est bannie comme constitutive du crime de lèse-majesté lèse-auteur, alors c'est une autre affaire... mais cela ne m'a pas semblé être le cas jusqu'ici, et je ne pense pas que ce soit le souhait des auteurs eux-mêmes, qui ne recherchent pas nécessairement un fan-club à leur absolue dévotion. Merci toutefois par avance de me dire si je me suis trompé.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:41 (2017)    Sujet du message: Marie VAILLANT

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum des amis de mary lester Index du Forum -> LES POLARS EN GÉNÉRAL -> Littérature policière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
forum des amis de mary lester Index du Forum