Bienvenue 
 

  
Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum des amis de mary lester Index du Forum -> LES POLARS EN GÉNÉRAL -> Littérature policière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Sep - 20:19 (2015)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Jean-Luc Bannalec, voilà un patronyme qui fleure bon la Bretagne! La semaine passée, je télécharge sur mon Kindle ce qui se présente comme le premier opus d'une série ayant pour héros le commissaire Dupin, policier parisien muté en Bretagne ("concarneauisé", donc, et pas limogé) à la suite d'un accident de carrière.

Cette première enquête, Un été à Pont-Aven (titre un peu trompeur: l'enquête —et donc le roman— ne dure que quatre jours), m'enthousiasme, je ne lui trouve que des qualités, à commencer par une bien belle langue. Ce n'est qu'à la fin que je réalise que le bouquin a été publié en Allemagne, et que ce que je viens de lire est une traduction en français! Diable!

Je fais aussitôt appel à mon ami Google, et j'apprends que ce Bannalec se dénomme en vérité Jorg Bong, qu'il est allemand et qu'il passe tous ses étés en Bretagne depuis des années (on s'en serait douté). Le pseudonyme qu'il n'utilise d'ailleurs que pour vendre en France (il a raison, on s'y laisse prendre, la preuve) lui a sans doute été inspiré par la commune du même nom, à côté de Quimperlé.

Il reste que ce premier volume m'ayant passionné, je télécharge aussitôt (ah! le miracle de ces librairies ouvertes en pleine nuit, et qui livrent sur-le-champ!) le deuxième épisode, Étrange printemps aux Glénan (là encore, le roman ne couvre que trois jours dudit printemps), et une fois encore, force est de constater que la magie opère, même si je ne pouvais m'empêcher d'être un peu sur mes gardes, un peu sur la défensive, à cause de cette "bretonnitude" proclamée, et somme toute mensongère: c'est comme déguster un délicieux kouign amann, et s'apprêter à en congratuler l'artisan, pour découvrir sur l'emballage vide qu'il venait de Francfort... Forcément, il y a comme une gêne qui s'installe.

Eh bien, nonobstant mon grommellement sur le "C'est tout de même pas très honnête, cette histoire de faux nom breton...", je dois admettre que je suis une nouvelle fois tombé sous le charme de ce remarquable conteur d'histoires qu'est Jorg Bong, et sa touchante connaissance des moeurs, de la culture, de la nature même de la Bretagne et des Bretons, qu'il voit et décrit d'autant mieux "de l'extérieur" que son, héros, justement, est un Parisien délocalisé depuis seulement quelques années.

Le troisième épisode, L'or de Guérande, a été publié il y a quelques mois en Allemagne, mais même s'il semble que l'on connaisse déjà son titre en français, il n'a pas encore été commercialisé chez nous. Et comme ma science de l'allemand se limite à Nicht hinauslehnen et Brockwurst mit Kartoffelnsalad, bitte, je ne vais pas me risquer à acheter la version originale.

Je vous recommande ces deux bouquins que j'ai trouvés remarquables en tous points.
Revenir en haut
Michel D
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Sep - 23:00 (2015)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand! Répondre en citant

C'est curieux cet Allemand qui éprouve le besoin de "bretonniser" son nom pour la commercialisation de ses bouquins traduits en français ! Embarassé
Y a-t-il des précédents ?
Revenir en haut
Jean-Claude Colrat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 924
Localisation: Orléans
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 18:44 (2015)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand! Répondre en citant

Dès lecture du post de Dominique j’ai chargé sur mon Kindle le roman en question… c’est vrai, c’est génial, en quelques secondes vous avez votre bouquin prêt à lire !

Je confirme : c’est bien dans l’esprit des polars allemands !

Je veux dire : c'est lent, c’est long, c’est Derrick en Bretagne comme les téléfilms de Brunetti, allemands eux aussi, c’est Derrick à Venise…

C’est certes bien écrit, ou bien traduit.

Par contre certains dialogues m’ont semblé sonner faux : on est parfois assez loin de la langue parlée couramment, même entre gens cultivés. Quant à l’humour vous en n’aurez guère.

La Bretagne, ses paysages et ses caractères sont bien décrits nonobstant l’origine germanique de l’auteur. On sent son attachement à la Bretagne où il fait de fréquents séjours.

Le suspense est assez bien mené jusque vers la fin, même si on devine assez vite la solution de l’énigme dès l’instant où le mobile du crime se fait jour.

Côté procédure, et la Bretagne c’est quand même la France.., le commissaire est harcelé par un préfet (ça peut arriver !) mais procureur et juge d’instruction sont totalement absents.

Et puis – ce qui m’énerve le plus dans certains polars actuels – alors que le récit semble bien ancré dans notre époque (il est question de téléphones portables et de GPS) et non au temps de Maigret, on se demande pourquoi ce « commissaire » Dupin est sur le terrain, avec des « inspecteurs »… Ce devrait être le « commandant » Dupin avec des « capitaines et lieutenants » de Police.
_________________
Amicalement à toutes et à tous. Jean-Claude.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Mar 29 Sep - 19:46 (2015)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand! Répondre en citant

Jean-Claude Colrat a écrit:
Je veux dire : c'est lent, c’est long, c’est Derrick en Bretagne comme les téléfilms de Brunetti, allemands eux aussi, c’est Derrick à Venise…

C’est certes bien écrit, ou bien traduit.

Par contre certains dialogues m’ont semblé sonner faux : on est parfois assez loin de la langue parlée couramment, même entre gens cultivés. Quant à l’humour vous en n’aurez guère.

Tu vois, c'est bizarre comme on peut avoir des impressions de lecture différentes... Je n'ai pas du tout trouvé ça lent, au contraire il me semble y avoir les rebondissements intéressants quand il le faut; et puis, les romans structurellement haletants (genre: Dan Brown) ont en général bien du mal à tenir le rythme jusqu'à la fin, et plus on a haleté en cours de route, plus on est déçu du final ("tout ça pour ça?")

Jean-Claude Colrat a écrit:

Côté procédure, et la Bretagne c’est quand même la France.., le commissaire est harcelé par un préfet (ça peut arriver !) mais procureur et juge d’instruction sont totalement absents.

Et puis – ce qui m’énerve le plus dans certains polars actuels – alors que le récit semble bien ancré dans notre époque (il est question de téléphones portables et de GPS) et non au temps de Maigret, on se demande pourquoi ce « commissaire » Dupin est sur le terrain, avec des « inspecteurs »… Ce devrait être le « commandant » Dupin avec des « capitaines et lieutenants » de Police.
Plus que les "commissaires" et "inspecteurs" (qui parlent certainement aux lecteurs allemands qui ont des mots phonétiquement très proches), ou l'absence surprenante de tout procureur ou substitut (trois ou quatre jours d'enquête préliminaire, c'est trop tôt en général pour le juge d'instruction, qui n'est désigné que sur réquisitioire introductif quand l'enquête préliminaire est complétée), ce que j'ai trouvé surprenant, ce sont:

. l'absence de toute référence aux zones police et gendarmerie (Pont-Aven est dans la zone gendarmerie de Quimperlé), et l'absence totale des gendarmes, impensable dans la pratique; et

. les libertés que prend l'auteur avec le droit français des successions: il donne au testateur le droit de faire n'importe quoi dans son testament, y compris en présence d'un héritier légal (le fils), ce qui existe peut-être en Allemagne (ça existe bien en Angleterre, pays de common law) mais ne pourrait tout simplement pas arriver en France, ce qui est gênant pour la vraisemblance générale, ainsi que pour l'utilisation faite de ces éléments dans le contexte de l'enquête.
Revenir en haut
Dominique_R


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2014
Messages: 217
Localisation: Lyon, Locmariaquer
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Oct - 13:22 (2015)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand! Répondre en citant

Surprise, surprise...! Je viens de voir dans la lettre d'informations que nous envoie Jean que Monsieur “Bannalec” est également distribué par le Palémon!  Heureux

Bon choix, en tous cas. On le saura pour l'avenir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:31 (2017)    Sujet du message: Jean-Luc Bannalec: un Breton... allemand!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum des amis de mary lester Index du Forum -> LES POLARS EN GÉNÉRAL -> Littérature policière Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_blue par Leparachute
forum des amis de mary lester Index du Forum